Mot de passe oublié   |   Login :   Passe :   |   Se connecter :
BERGER Lucie, directrice du Bon Pasteur
Nous contacter
Voir Les Femmes Remarquables d'Alsace
Les Femmes Remarquables d'Alsace

 Prochaine activité :
Aucun évènnement planifié actuellement.
 Dernière actualité :
Ces Alsaciennes Exceptionnelles : Hommage à quatre femmes, parmi tant d'autres qui mériteraient aussi d'être mises à l'honneur.
publiée le 17/02/2018
Voir l'article
Voir toute l'actualité
BERGER Lucie, directrice du Bon Pasteur« Lucie Berger, admirable personnalité, puissante et modeste à la fois »

Lucie Berger naquit le 15 avril 1836, sixième enfant de Frédéric Berger (avocat) et d’Eléonore Levrault, issue d’une grande famille d’imprimeurs : sa mère faisait partie du comité directeur de l’imprimerie. Bel exemple pour Eléonore qui n’hésita pas à diriger l’entreprise (qui avait alors plus de 200 employés et typographes) à la mort prématurée de son mari ; Lucie avait alors 1 an et demi. Elle eut le même précepteur que son frère, son aîné de 2 ans : chez les Berger-Levrault, on pratiquait l’égalité hommes/femmes au 19ème siècle  ! elle apprit ainsi à lire très tôt et profita des conversations des adultes, au point qu’en 1848, à 12 ans, elle salue avec enthousiasme l’avènement de la République.

Pas étonnant donc que Lucie Berger, avec l’aide de la direction du Diaconat, récupère les locaux du Bon Pasteur pour y ouvrir un institut pour jeunes filles appartenant à la classe moyenne. Les débuts, en 1871, furent modestes (16 élèves à l’internat) mais dès 1873, il y eut 58 élèves (30 internes et 28 externes) pour arriver à 16 classes en 1890.

Lucie s’entoure de professeures compétentes : l’établissement devient la première école privée où on pouvait préparer un diplôme d’études secondaires.
Lucie Berger est consciente de l’importance de la devise « ‘un esprit sain dans un corps sain » et fit construire une salle de gymnastique en 1896.
Elle sut rendre sensible les enfants au sort des déshérités du monde et les incitait à travailler pour eux (des paquets portaient la mention d’oeuvres de bienfaisance alsaciennes, d’autres partaient pour les Indes ou l’Afrique).

Quand son regard s’éteignit le 8 mars 1906, un sourire continuait à illuminer son visage et réconforta les amis en deuil.
Haut de page ...

Attention, vous devez avoir activé Javascript sur votre navigateur pour pouvoir utiliser la dépose et la visualisation des commentaires ...
Poster un commentaire ici
NB : * Champs obligatoire
(les informations : adresse courriel et nom ne seront jamais affichées)
* Adresse courriel :

* Nom :

* Prénom :

Appréciation de l'article : (facultatif)

Votre commentaire :
Il y a 0 commentaire :
Aucun commentaire n'est encore disponible pour cet article.Haut de page ...

Association des Femmes Remarquables d'Alsace - siège social : 19 rue du Haut Barr, 67202 WOLFISHEIM - Tél : 03 88 76 91 54